Culture : la deuxième édition du festival D’MBA et ARTS BAGA annoncée…

11124

En prélude de l’organisation de la deuxième édition du festival « D’MBA et ARTS BAGA », prévue du 15, 16 et 17 février à Kamsar dans la préfecture de Boké, qui regroupera une trentaine districts de Bagataye. Ce mercredi, 13 février  à Conakry, la commission d’organisation de cet évènement culturel Baga, était devant les journalistes, pour décliner l’objectif de la rencontre.

L’objectif de cette rencontre à Kamsar vise de réunir toutes les familles linguistiques autour du masque D’MBA à travers le festival pour un meilleur partage des valeurs sacrées du symbole national et mondial avec la guinée toues entière mais aussi avec tous les participants venus d’ailleurs.

A l’entame, le conférencier Gilbert Tohon membre du comité d’organisation précise que La culture Baga dans son ensemble est riche et variée.

« Différents masque sculptés ponctueront les cérémonies, l’initiation dans la forêt sacrée était pratiquée. Elle était pour le mieux qu’on puisse dire un système correctionnel des tares, un système d’enseignements et d’éducation pour conférer à l’homme les véritables de la communauté. C’est travers des organisations que l’homme ou la femme différemment ou collectivement intégré l’univers mythico-religieux des ancêtres, » a précisé Gibert Tohon.

Selon lui, La culture porte sur l’initiation aux secrets des Tshols, Abol, Atlen (ou moralisation féminin), sur les interdits sociaux, « l’adaptation au groupe de son sexe et à l’endurance, l’apprentissage des bonnes manières. Elle symbolise l’application des codes. Le masque D’MBA ne sort qu’à des occasions bien déterminées : enterrement d’un patriarche, par exemple il accompagne la mariée, ou pour réveil d’un village resté trop longtemps en sommeil, » affirme t-il.

Parlant du programme de la cérémonie du festival D’MBA et Arts Baga dans sa 2ème édition 2019 à Kamsar, le conférencier Gilbert Tohon explique le déroulé :

« Vendredi 15 février, carnaval géant avec la participation des troupes de danses et suivi des conférences débats. Samedi 16 février, cérémonie d’ouverture du festival (discours) danses traditionnelles folkloriques, soirée dansante gratuite et le Dimanche 17 février, intermède de musiques modernes avec les artistes du bagataye, cérémonie de clôture du festival » à conclu Gilbert.

Auteur : Sana Sylla 625.480.252

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here