Déclaration du Syndicat des Professionnels de la Presse Privée de Guinée à l’occasion du Symposium dédiée à notre confrère Abdoulaye Bah

0
50

Au cours du symposium organisé au palais du peuple à la mémoire de notre confrère Abdoulaye Diallo Chers confrères, le secrétaire général du  Syndicat des Professionnels de la Presse Privée de Guinée, Sidi Diallo a tenu un discours dont nous vous presentons , ci- dessous. 

Chers confrères,

Les autorités ci-présentes en leur rang et grade

Les membres de la société civile guinéenne,

Mesdames et Messieurs,

L’ensemble de la presse guinéenne et particulièrement la presse en ligne, est en deuil depuis le lundi noir 18 juin suite au départ précipité et inattendu de notre regretté confrère Abdoulaye Bah, affectueusement appelé par ses intimes ‘’Ablaye’’

Le Syndicat des Professionnels de la Presse Privée de Guinée (SPPG), par ma voix, tient à exprimer sa reconnaissance et ses remerciements à l’ensemble des professionnels de médias en Guinée ainsi qu’aux dizaines de milliers de citoyens guinéens et étrangers, sans oublier les personnalités publiques du pays toutes classes confondues, pour leur solidarité manifestée dès l’annonce de cette perte cruelle.

Aujourd’hui, la presse guinéenne perd l’une de ses plus belles plumes. Elle perd l’un de ses dignes relèves. Chacun de nous retient de l’homme, un journaliste talentueux, imaginatif, courageux et taquin. Ses analyses pointues de l’actualité de notre pays, ses séries de fictions sur le site d’informations Guineenews et sur sa page facebook, démontrent à juste titre son dévouement pour le métier de journaliste qu’il assumait avec passion et professionnalisme.

Abdoulaye Bah, ta disparition laissera un grand vide dans la rédaction de Guinéenews où tu assurais la fonction de Chef de bureau adjoint.

Nous prions Guinéenews, ta famille biologique et particulièrement ta tendre épouse, Marie Nen Mariama Louise Bah, d’accepter nos condoléances les plus attristées suite à ta disparition.

Abdoulaye Bah, tu fus une personne merveilleuse que nous n’oublierons jamais.

Mesdames et Messieurs,

La presse guinéenne exige que la lumière soit faite sur les circonstances de l’accident mortel, ayant fait un mort dont notre confrère et de nombreux accidentés dont le caméraman d’Espace TV, Abou Koriah Kourouma afin que les auteurs de ce carnage soient arrêtés, poursuivis et punis à la hauteur de leurs actes.

Mesdames et Messieurs,

Le Syndicat des Professionnels de la Presse Privée de Guinée exhorte l’Etat guinéen à prendre des mesures EFFECTIVES et IMMEDIATES pour la prise en charge médicale et l’évacuation de notre confrère Abou Koria Kourouma ( Koria Abou Kourouma), alité et gravement malade. Ce malheureux incident remet en cause la sécurité des journalistes sur le terrain.

Une question prise en compte par la Convention collective de la presse en Guinée que nous souhaitons vivement voir être adoptée dans notre pays, vise à promouvoir un environnement sûr et propice dans lequel les journalistes peuvent effectuer leur travail de manière indépendante et sans ingérence indue.

En attendant cela, nous invitons l’ensemble des patrons de presse à plus de retenue dans la désignation des journalistes à des heures non indiquées. Egalement, à intensifier des formations sur la question de la sécurité des journalistes sur le terrain.

Le Syndicat des Professionnels de la Presse Privée de Guinée sollicite que la salle de montage vidéo de la Maison de la Presse de Guinée porte le nom d’Abdoulaye Bah en guise de reconnaissance pour sa passion pour l’audio-visuel. Il n’était pas rare de le voir à même le sol, pour réaliser des directs sur les réseaux sociaux lors des reportages.

Abdoulaye Bah, nous nous inclinons pieusement devant ta mémoire pour implorer Le Tout Puissant Allah afin qu’il t’accorde une place dans son royaume de bonheur éternel.

Que ton âme repose en paix.

Amine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here