Dépossédés de leurs salaires de deux mois : les travailleurs de la SOGUIPAH menacent …

13831

Les travailleurs de la SOGUIPAH, une entreprises spécialisée dans la production de café ,de l’huile de palme et de caoutchouc, située en Guinée forestière précisément dans la sous-préfecture de Djéké,  menacent d’aller en grève  dont le motif serait qu’ils ne sont pas toujours en possession de leurs salaires de deux mois  notamment ,  novembre et décembre , selon l’un des cadres de ladite société joint  ce mardi, 29 janvier 2019 , par un reporter du leverificateur.net  .

Dans son intervention, notre interlocuteur préférant gardant l’anonymat, a indiqué ceci au micro de notre reporter : « nous ne pouvons plus garder la patience dans le mesure où nous sommes amplement confrontés une galère extrême. Nous avons fait des démarches administratives auprès de certains hauts cadres de la  société pour que nous rentions en possession de nos salaires de deux mois en vain. Pour cela, je profite de  votre canard pour vous dire que mêmes  aussi les paysans  qui sous-traitent avec la SOGUIPAH ne sont pas en marge de cette galère salariale ».

Poursuivant, il a ensuite déclaré que dans ces jours prochains  qui suivent « si rien n’est fait, sous allons décider d’aller en grève sans merci, afin que nos salaires de deux mois soient payés dans les derniers délais. Sachez que nous ne pouvons pas  comprendre que malgré de sa fonction de ministre, Mariam Camara refuse de céder sa place de directrice générale de la SOGUIPAH à une autre personne pour le bon fonctionnement de ladite société. Cela est grave. C’est pourquoi, nous vivons dans cette extrême galère. Mais, nous n’allons pas nous faire ».

 A noter que récemment,  la ministre de l’Agriculture, Mariam Camara a été condamnée  par un tribunal  Suisse à 20 mois de prison avec sursis  avec 12.000 euros d’amende.

Selon le verdict,  Mariam Camara aurait été accusée  d’avoir perçu 6% du prix de vente du caoutchouc.

« Le montant a été versé sur ses comptes dans les paradis fiscaux, une somme de 4,2 millions d’euros transférée dans des comptes en France et en Suisse, précise l’empereur des poursuites dans sa plaidoirie », a dit le contenu du verdict..
Nous y reviendrons !

Une enquête de Léon Kolié
           

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here