Course à la primature: «ma dignité ne m’autorise pas à faire de telles spéculations », dit Me Abdoul Kabèlè Camara

522

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Me Abdoul Kabèlè Camara était l’invité ce lundi de la radio Espace FM. Après avoir  abordé des sujets liés à la sécurité routière, il s’est également prononcé sur cette actualité brûlante qui consiste à la course à la primature convoitée  par certains hauts cadres de la Basse Côte. Quand on sait que le président de la République, Alpha Condé a dit depuis sa prise de pouvoir que ce poste est réservé aux soussous.

« Le président de la république nomme qui il veut. Le poste de Premier Ministre  n’est pas obtenu par concours, par appelle d’offres ni par examen. Je n’ai pas été consulté, je ne suis pas consulté  et je n’ai fais aucune démarche pour accéder à ce poste de PM. Je n’ai aucune démarche nébuleuse à entreprendre  pour occuper un poste élevé », dit l’avocat  avec un ton ferme.

« Ma dignité ne m’autorise pas à faire de telles spéculations. Moi je pense que si le président a besoin d’un homme, il l’appelle et il lui fait son premier ministre. Chacun est venu dans le gouvernement et il peut être révoqué à tout moment », lance-t-il.

La semaine dernière, le ministre d’Etat à la présidence de la République chargé des investissements Publics et Privés, Kassory Fofana s’est autoproclamé comme celui qui est susceptible d’occuper ce poste.

« En 2015, le président  Alpha Condé m’avait proposé le poste de Premier ministre. Je l’avais refusé. Maintenant, je suis ouvert et prêt à prendre le poste de Premier ministre, » se tape la poitrine.

Lamarana Dansoko