Ministère de l’Industrie et des PME: Tibou Kamara défend son bilan

25645

Ce lundi 25 février à Conakry, le ministre de l’industrie et des PME, Tibou Camara, entouré de quelques  membres du gouvernement était face aux hommes de médias pour parler des réalisations, faiblesses et perspectives de développement du secteur industriel.

Dans son introduction, le ministre de l’industrie cite quelques réalisations faite pendant la 3ème  République : « Elaboration et adoption du nouveau code des investissements et de ses textes d’application ; élaboration et adoption de stratégies sectorielles de politique nationale de PME ; charte nationale des PME ; politique nationale qualité ; la promotion du secteur privé et du contenu local mais aussi la stratégie de promotion de la propriété intellectuelle… ».

Selon lui, sept-cent-trente (730) dirigeants de PME de femmes et de jeunes en gestion d’entreprises, gestion financière et comptable, techniques de production et de commercialisation, teinture, saponification, transformation de fruits et légumes et de karité ont été formés.

« 700 normes guinéennes élaborées dans les domaines de l’agro-alimentaire, du génie civil/ BTP et de l’environnement dont 65 ont été homologuées et 25 harmonisées au nouveau de la CEDEAO ; institutionnalisation du prix guinéen de la qualité par décret du président de la République dont la cérémonie officielle de remise des trophées de la 1er édition est prévue en mai 2019, » affirme t-il.

Il dira que, l’une des forces  de cette 3ème République est l’amélioration du climat des affaires nouveau code des investissements, sécurisation juridique de sites de zones industrielles, mise en place de plusieurs politiques sectorielles.

« 279 entreprises admises au bénéfice du nouveau code des investissements pour un projection d’investissements de 28.000 milliards de franc guinéens et de création de 21.500 emplois et enfin la disposition par l’agence d’assistance intégrée aux entreprises sous forme de révolving, de 11.211.000.000 GNF à 560 micro entreprises pour une création de 2124 emploi de jeunes et de femmes, » a-t-il mentionné le ministre.

Quant aux perspectives de développement du secteur, le ministre déclare que l’application pour les quatorze (14) entreprises est encore dans le portefeuille de l’Etat, « promouvoir le partenariat public privé pour l’aménagement et l’exploitation des parcs industriels  ainsi que le centre pilote de technologies industrielles, opérationnaliser le fonds de développement industriel et des petites et moyennes entreprises et équiper les laboratoires de l’institut guinéen de normalisation et de métrologie».

Selon lui, 46 usines d’industries sont en activité et 16 autres sont en face de construction,

Auteur : Sana Sylla 625.480.252