Reporters Sans Frontières répond à Alpha Condé : « On l’avait demandé d’éviter des propos d’intimidation contre les journalistes »

153

Alpha Condé n’a pas aimé le recule de la Guinée de 101ème  à 104ème place du classement de la Guinée par Reporter Sans Frontière dans le cadre de la liberté de la presse en 2018.

Il l’a fait savoir jeudi lors de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse à Conakry. Il est même aller plus loin en demandant aux  journalistes guinéens de riposter contre ce classement, cela, comme condition de venir en aide à cette corporation  notamment la construction d’une maisons de la presse.

Naturellement, la réaction de l’ONG Reporter Sans Frontière ne s’est pas fait entendre. A travers son Secrétaire général, Christophe Deloire a répondu ce vendredi à travers la page twitter de l’ONG les causes du recule de la Guinée.

« Pour que la Guinée figure dès 2019 à une meilleure place au Classement mondial de la liberté de la presse, il revient aux autorités du pays de mettre en place un cadre politique et administratif propice au développement d’un journalisme de qualité libre et indépendant », écrit-t-il.

Plus loin, Christophe Deloire a indiqué que le président guinéen n’a pas suivi les conseils qu’il l’avait prodigués en 2017 lors de son séjour à Conakry.

« En novembre 2017, j’avais remercié le président de Alpha Condé pour la promulgation des lois sur la liberté de la presse et la Haute Autorité de la Communication (HAC)  en 2010 et lui avais demandé d’éviter tous propos relevant de l’intimidation contre les journalistes, conclu le SG.

Lamarana Dansoko pour www. leverificateur.net 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here