Souleymane Diallo, représentant de RSF en Guinée : « J’ai pesé lourd pour la dégringolade de la Guinée à la 104ème place. Je l’assume »

119

Il est l’un des dinosaures de la presse guinéenne. Le doyen Souleymane Diallo, fondateur du groupe de presse Lynx- La Lance, Lynx FM était ce matin l’invité de la radio Espace FM. Il était question d’apporter des éclaircissements  suite à la sortie d’Alpha Condé le 3 mai dernier, journée internationale de la liberté de la presse quand il s’est dit choqué du classement de la Guinée  en matière de la liberté de la presse à la 104ème place par Reporters Sans Frontière.

Ce matin, M. Diallo a avoué qu’il est responsable de ce classement de la Guinée à la queue.

« J’ai pesé lourd pour la dégringolade de la Guinée. Je suis là pour l’exactitude entre les faits et la parole. Et je l’assume. La Guinée aurait dû dégringoler beaucoup plus. Mais RSF a été clémente», a-t-il avoué.

Quand Alpha Condé a dit qu’en Guinée, aucun journaliste n’est en prison, la réplique de M. Diallo ne passe pas par mille chemins.

« Depuis 2010, avant l’arrivée de M. Alpha Condé au pouvoir, la Guinée avait dépénalisé les délits de presse. La loi a été adoptée, promulguée et appliquée. Je ne vois pas comment un journaliste peut être en prison. Il faut cesser ce genre de balivernes. C’est lamentable de dire qu’il n’y a pas de  journalistes en prison,» précise –t-il.

Minkaêl BARRY 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here