Février 1999- Février 2021: il y’a 22 ans depuis l’assassinat du guinéen Amadou Diallo par la police américaine

0
168

Le 4 février 1999 à New York l’assassinat du Guinéen Amadou Diallo mort froidement assassiné par la police raciste blanche Américaine.

Nous sommes le 4 février 1999 à New York, Amadou Diallo, tout juste revenu du travail, décide de sortir chercher quelques provisions. Arrivé en bas de son immeuble, des policiers blancs en civil lui tirent 41 coups de feu, Amadou meurt, il ne portait pas d’arme et n’avait pas de casier judiciaire.

Les quatre policiers tous blancs Edward McMellon, Sean Carroll, Kenneth Boss et Richard Murphy sont acquittés et le nombre important de tirs sur une personne désarmée de race noire provoque un flot de critiques et de manifestations.

Des manifestations ont lieu à New York mais aussi en Guinée. Les rassemblements à New York sont organisés par le révérend Al Sharpton. Le maire de New York, avocat de Donald Trump, le criminel Rudolph Giuliani, soutient quant à lui les policiers et leurs agissements.

Les quatre policiers plaident non coupables et furent acquittés par la justice raciste Américaine. Le verdict fut vécu comme une injustice par la famille de la victime et la communauté noire américaine.

Plusieurs artistes sur la scène internationale ont rendu hommage à Amadou Diallo de Wyclef Jean, Elie Kamano et Youssou N’Dour, de Bruce Springsteen mais également de Akon, Capone-N-Noreaga, Common, DMX, Erykah Badu, Jay-Z, KRS-One, Lauryn Hill, Mos Def, Public Enemy, Buju Banton,Damian Marley, Bunny Wailer, Yami Bolo.
Repose Amadou Diallo.
Isaac Amadu