Terrorisme : le Général Sékouba Konaté disposé à aider le G5 Sahel à anéantir les terroristes

0
4708

Suite aux dernières attaques terroristes survenues au Niger, après celles meurtrières intervenues au Burkina Faso, le Général Sékouba Konaté a exprimé sa compassion aux peuples et aux autorités des deux pays

C’est avec une vive émotion que l’ancien président de la transition guinéenne a appris ces séries d’attaques qui ont occasionné des pertes en vies humaines et de nombreux blessés.

Dans un communiqué de presse parvenu à notre rédaction, l’ancien haut-représentant pour l’opérationnalisation de la Force africaine en attente a présenté ses condoléances les plus émues et exprimé sa solidarité, son soutien et son affection aux peuples du Niger et du Burkina Faso en général et aux familles des victimes en particulier. Il a souhaité un prompt rétablissement aux blessés et s’est dit totalement aux côtés des deux pays frères dans cette douloureuse épreuve, après avoir fermement condamné ces attaques terroristes.

Pour le Général Sékouba Konaté, ces actions terroristes n’entraveront pas les efforts conjoints des pays du Sahel et de leurs partenaires pour la paix et la sécurité dans la région. Il estime qu’à l’heure où les chefs d’Etat du G5 Sahel et leurs amis mutualisent leurs efforts pour venir à bout du terrorisme, ces actes barbares ne sauraient miner la détermination de la communauté internationale.

C’est pourquoi, il a remercié la France, les Etats-Unis d’Amérique, les Nations-Unies, l’Union Européenne et d’autres partenaires pour les sacrifices consentis dans la région. Il a d’ailleurs profité de l’occasion pour présenter ses sincères condoléances à la France pour ses militaires morts au Mali.
«Je salue le courage des armées du G5 Sahel. Je remercie la France et la communauté internationale pour leur soutien décisif aux pays du Sahel. N’eût été l’intervention décisive de l’armée française dans le Nord du Mali, aujourd’hui, de nombreux pays de la sous-région seraient déjà envahis par les terroristes», a-t-il affirmé.
L’ancien chef de l’Etat de la Guinée s’est dit disponible, sans condition, pour apporter son expérience et son expertise au G5 Sahel, afin de vaincre le terrorisme. Il a des recettes efficaces et il compte les mettre à la disposition de la région. Son brillant parcours professionnel au Libéria, en Sierra-Léone et en Guinée milite en sa faveur. Ce n’est pas pour rien qu’il est surnommé «Le Tigre».
Source: Benin24tv