La présence des terroristes signalés en Guinée (procureur de Kaloum) –

0
58

La Guinée n’échappe pas au phénomène du terrorisme contre la plupart des pays côtiersLe ministre de la Justice, Charles Alphonse Wright a rencontré  à cet effet, les magistrats du pays, ce vendredi 17 novembre 2023 au sujet de ce phénomène. Au cours de la réunion, le procureur du tribunal de première instance de Kaloum Mamoudou Magassouba  a révélé la présence des présumés terroristes  dans la région de la Haute Guinée,  frontalière du Mali , un pays qui est en proie au djihadisme depuis plusieurs années. 

« Ils viennent s’enrichir dans les mines »

« On a signalé des terroristes dans les zones comme Kankan, Mandiana et un peu vers la forêt. En fait, c’est des zones de passage. Ils ne viennent pas pour rester. Ils viennent juste pour des activités dans les zones minières. Mais chez nous, ils ne sont pas menaçants… Ils viennent s’enrichir dans les mines », a déclaré le procureur Magassouba.

M. Magassouba a ensuite ajouté que « des personnes susceptibles d’être en contact avec ces Djihadistes ont été arrêtées en Haute Guinée et sont en détention à l’heure actuelle ».

Le tribunal de première instance de Kaloum est la seule juridiction du pays qui  s’occupe des questions de terrorisme en Guinée. Le garde des Sceaux l’a d’ailleurs rappelé avant de s’interroger sur la capacité des juges à instruire de tels dossiers.

Nous « avons été formés pour prendre en  charge de la direction des enquêtes »

Le procureur Magassouba a rapidement dissipé ses inquiétudes. « À date, le doyen des juges d’instruction et moi avons été formés pour prendre en  charge de la direction des enquêtes en temps de crise : comment prendre en charge les victimes ? Comment mobiliser les enquêteurs » a-t-il déclaré. Le ministre de la Justice a tout de même indiqué qu’il avait  sollicité l’aide des Américains, dans le cadre de la « spécialisation des magistrats sur ce sujet parce que ça devient un enjeu » pour la Guinée.

GrandMinka