La SEG, avec l’appui de l’AFD renforce les capacités opérationnelles de son personnel pour une meilleure transformation du service

0
2437

Dans le cadre de la transformation de la Société des Eaux de Guinée (SEG), la Direction Générale avec l’appui de l’Agence Française de Développement (AFD), a organisé un atelier de formation de trois jours, qui a démarré lundi, 30 mai et qui prend fin ce mercredi 1er juin 2022.

La première journée de l’atelier a été consacrée à la «Priorisation des leviers stratégiques de la SEG ».
Tout au long de cet atelier de trois jours, les participants sont organisés en groupes de travail afin de mieux s’approprier des leviers stratégiques pour une meilleure transformation du service.

Au nom du Directeur Général de la SEG, Wowo  Koulémou, Directeur Central chargé de la Gestion Administrative et Financière revient tout d’abord, sur la genèse du projet.

«Il y a environ 3 mois, une belle équipe dirigeante a été installée à la SEG. Cette direction après avoir pris connaissance de l’état de la société a bien voulu relancer les activités de cette société. Elle a organisé avec l’appui de l’Agence Française de Développement, une refondation au niveau de la SEG. C’est un projet qu’on appelle le projet de transformation de la SEG. L’Agence Française de Développement a recruté un cabinet qui travaille actuellement avec nous sur l’ensemble des leviers par lesquels on pourra transformer la Société des Eaux de Guinée à partir des objectifs que la direction s’est fixée (…)”, a-t-il dit avant d’évoquer l’ambition de la Direction générale pour le personnel.

« La nouvelle Direction générale  a décidé de mettre le personnel au centre de ses préoccupations. L’atelier regroupe les représentants de toutes les structures de la société, y compris les structures de l’intérieur du pays. Nous évolutions progressivement pour le début qui a concerné à la déclinaison des activités relatives aux objectifs. Nous avons regroupé environ 200 personnes, on n’est allés jusqu’à la base et pour travailler sur ces objectifs. Les priorités, nous avons réduit, nous sommes aujourd’hui autour de 100 et demain nous allons réduire. Nous serons avec les directeurs et les sous directeurs, qui seront autour de 50 à 70 personnes », a-t-il rapporté.

Au nom du cabinet BearingPoint, un cabinet français évoluant au Maroc et en Afrique Sub-saharienne, sélectionné par l’AFD pour conduire ces ateliers, Johanna Gomis dégage les objectifs de ces formations et les résultats attendus.

« La SEG nous a contactés dans le cadre de l’accompagnement via l’AFD pour les accompagner dans leur transformation, parce qu’il y a une volonté de la Société des Eaux de Guinée qui est de transformer, de servir, de livrer de l’eau potable à toute la population en Guinée. Donc ils ont ce souhait de transformer à l’interne pour accompagner tout le pays dans l’accessibilité à l’eau. Avec les différents participants, on travaille depuis sur des ateliers participatifs. L’idée est que le Directeur général, autour la Direction générale, a défini cinq (05) objectifs stratégiques. L’idée de ces 05 objectifs, c’est d’intégrer tous les employés de la SEG à développer tous les leviers qui vont nous permettre d’atteindre tous ces objectifs stratégiques.  Les 05 objectifs stratégiques, c’est la réduction des pertes physiques et commerciales. Il s’agit des fraudes et des fuites. Le deuxième va être de développer les ventes. Le troisième, innover techniquement, commercialement et socialement. Le quatrième objectif stratégique va être de gérer les risques. La gestion des risques du système d’information, la gestion des risques humains, la gestion des risques environnementaux. Et enfin, le dernier objectif qui est le plus important pour la population va être d’améliorer la satisfaction et l’expérience client.

Le résultat qu’on attend après ces trois jours, c’est d’avoir un plan de transformation complète, hiérarchiser tous les leviers sur lesquels on va activer pour atteindre ces 05 objectifs stratégiques. Ça sera un très gros document qui sera livré à la Direction générale de la SEG. Donc, ça sera la feuille de route qui nous permettra et permettra à la SEG de se transformer et de livrer de l’eau potable à la population en quantité et en qualité. On aura une liste d’activités à prioriser », a-t-elle dit de façon très détendue.

Prenant part à cette formation, dame Bangoura Aminata Soumaré qui travaille à la SEG depuis plus de 30 ans. Elle salue l’idée de cette formation.
« Ça faisait très très longtemps que ce genre d’atelier n’a pas eu lieu. Cet atelier là est tombé à pic pour que nous puissions faire une mise à jour par rapport à nos attentes, à tous les défis qui sont au niveau de la SEG (…) La transformation d’abord, ce n’est pas sur le terrain, c’est dans la mentalité. Tant que nous on n’accompagne pas, on n’accepte pas, c’est sûr que la transformation est vouée à l’échec. Mais on espère qu’on va s’impliquer pour que tout le monde accompagne. Les formateurs sont à la hauteur, parce qu’ils nous expliquent clairement.

Le message particulier que j’ai, c’est à l’endroit de nous les travailleurs, il faut qu’on change de mentalité, qu’on sache que la société, ça appartient d’abord à nous les travailleurs et à la Guinée toute entière. Qu’on accepte le changement, qu’on accepte de changer de mentalité », a-t-elle laissé entendre.

Avant de terminer, le Directeur Central chargé de la Gestion Administrative et Financière, a lancé un appel aux travailleurs.

« Le message, c’est l’idée de base qui a conduit à ce projet. Que faire pour améliorer les conditions de travail et les conditions de vie des travailleurs de la société ? Ça ne passe pas par autre chose, ça passe par la réorganisation du travail, l’engagement du personnel et la prise de conscience du personnel ».

Cet atelier prend fin ce mercredi, 1er juin avec des recommandations fortes qui vont permettre à la SEG de bâtir sa nouvelle feuille de route.

Amadou Oury Barry pour lerevelateur224.com
Tél: 00224 620453597