Mohamed Soumah trouve la mort sur fond de déchirure familiale autour d’un héritage –

0
147

A Sangoyah-marché dans la commune de Matoto, un conflit lié à la gestion d’un héritage opposant les enfants de deux coépouses dans la famille Soumah, a tourné au drame. En plus de la deuxième épouse, ses quatre enfants ont successivement trouvé la mort dans des circonstances non élucidées.

Le dernier en date est Thierno Mohamed Soumah, décédé samedi dernier à la clinique internationale de Conakry après l’amputation de sa jambe droite pour cause de Diabète qui s’est aggravé lors de son placement sous mandat de dépôt à la maison centrale de Conakry.

C’est un des substituts du procureur de la République près le tribunal de première instance de Mafanco saisie d’une plainte régulière par les demi-sœurs de la victime qui a ordonné le 17 août 2023 à des agents de la gendarmerie départementale de Yimbaya d’interpeller Thierno Mohamed Soumah, à travers un mandat d’amener qui comporterait des erreurs sur le nom de la personne convoquée pendant cette période de vacances judiciaires.

Selon la fille du défunt, les multiples démarches effectuées auprès du procureur de la République près le TPI de Mafanco pour obtenir le placement sous contrôle judiciaire de Thierno Mohamed Soumah sont restées vaines jusqu’à ce que son état de santé s’aggrave lors de sa détention à la maison centrale de Conakry. Le procureur de la République près le TPI de Mafanco dit avoir introduit une procédure de référé pénal pour obtenir l’accélération de la procédure à travers la saisine d’un huissier de justice.

Fimguinee

GrandMinka