Violences sexuelles dans l’église catholique de France : 11 évêques ou anciens évêques « mis en cause »

0
12325

L’assemblée d’automne 2022 de la Conférence des évêques de France (CEF), qui se tient du 3 au 8 novembre 2022 à Lourdes, est éclaboussée par les affaires sur les abus sexuels au sein de l’Eglise catholique, après des révélations sur l’affaire Mgr Santier, discrètement sanctionné pour avoir mené des « strip-confessions »

Onze évêques ou anciens évêques ont été « mis en cause » devant la justice civile ou la justice de l’Eglise pour des signalements, a annoncé ce lundi Eric de Moulins-Beaufort, le président de la Conférence des évêques de France.

Parmi ces personnalités, figure Mgr Santier. L’ex-évêque de Créteil a reconnu avoir demandé, dans les années 1990, à des jeunes hommes de se dénuder pour chaque péché avoué. Figure également Mgr Ricard, ancien évêque de Bordeaux, qui a reconnu une conduite « répréhensible » sur une mineure il y a 35 ans, a ajouté le président de la CEF.

Mgr Jean-Pierre Ricard, président de la Conférence des évêques de France de 2001 à 2007, a précisé : « Il y a 35 ans, alors que je suis curé, je me suis conduit de manière répréhensible avec une jeune fille de 14 ans ». Le cardinal aujourd’hui à la retraite se serait mis à disposition de la justice.