Assemblée Nationale : La Convention de base pour la réalisation d’une mine, d’une raffinerie d’alumine,… adopté à l’unanimité

0
41

Le Parlement de la République de Guinée a adopté, mardi, 15 mai 2018, à l’unanimité, le rapport sur la Convention de base pour la réalisation d’une mine, d’une raffinerie d’alumine, d’une fonderie d’aluminium, de routes, d’un chemin de fer, d’un port en eau profonde et des centrales hydro-électriques en Guinée.

C’est un rapport signé entre la République de Guinée et les sociétés TBEA Group CO, LTD et Guinea Eveergreen Mining Intelligence SA.

Les débats se sont déroulés du côté de l’Hémicycle du Palais du peuple, dans la commune de Kaloum, à Conakry, sous la présidence du président de l’Assemblée Nationale (AN) de Guinée, honorable Claude Kory Kondiano.

C’est par une projection devant 74 députés que la société TBEA Group a présenté sa société. Cette société est une société de droit chinois, cotée en bourse en Chine et Hong Kong HK 1799. Son chiffre d’affaires dépasse les 10 milliards de dollars américains par an, avec un effectif de 23.000 employés. Son siège social est au N°230 Gaoxin Road, zone de développement pour les hautes et nouvelles technologies, République Populaire de Chine.

Prenant la parole pour parler du projet Santou1 dans la préfecture de Boffa, honorable Dian Baïlo Diallo a indiqué, que «dans la première phase d’exploitation des ressources bauxitiques de Santou 1, la société TBEA procédera à la construction et à l’exploitation d’une mine de bauxite, avec une capacité initiale de 10.000.000 de tonnes par an, extensible à 30.000.000 de tonnes par an, d’une raffinerie d’alumine d’une capacité de 1.000.000 de tonnes par an extensible à 5.000.000 de tonnes par an, d’une fonderie d’aluminium d’une capacité de 200.000 tonnes par an et d’une centrale thermique d’une capacité initiale de 75 Mégawatts prévue dans la zone industrielle, précisément près du port minier».

Selon l’honorable député, la production du projet sera évacuée à cette étape au moyen d’un convoyeur à bande et d’un port en eaux profondes.

Pour réaliser cette phase de développement, explique-t-il, l’Etat guinéen concédera à TBEA, une concession minière sur le bloc bauxite de Santou1 d’une superficie de 160km2 et un permis de recherche minière sur une zone secondaire.

Poursuivant son intervention, honorable Dian Baïlo Diallo a précisé, que la date maximale de démarrage de la production de bauxite est fixée au 30 juin 2019 et celle de l’alumine, au 30 juin 2021.

S’agissant de la fonderie d’aluminium, TBEA réalisera, selon lui, «une étude de faisabilité complète dans un délai de deux ans, à compter de la date d’octroi du permis de recherche requis», tout en ajoutant que «la mise en service de cette fonderie est attendue dans un délai de 07 ans et demi, à compter de l’entrée en vigueur de la Convention de base».

TBEA aura ainsi, dit-il, la possibilité de disposer du temps nécessaire à la mise en service des infrastructures de production de bauxite et d’alumine.

«La Centrale thermique et le Port d’évacuation à réaliser par TBEA au cours de cette phase initiale, seront accessibles aux tiers utilisateurs, étant précisé que TBEA et ses opérations industrielles détiendront un droit de priorité», a-t-il noté.

AGP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here