encore des morts par balles ( Par Bah Mamadou ) –

0
4

Certaines familles qui habitent le long de la route Leprince, continuent toujours à verser des larmes pour avoir perdu un des leurs dans des conditions jusque-là, inexpliquées.

Depuis des lustres, il a été constaté qu’à l’occasion de chaque événement sur l’Axe Bambeto, de petite ou de grande ampleur, des innocents, pour la plupart des jeunes, meurent par balles. Des agents des services de maintien d’ordre public sont souvent pointés du doigt. Ces tueries à répétition suscitent colère, indignation, haine, doute, inquiétude et désespoir.

Des sentiments que ne cessent d’exprimer de nombreux habitants de la zone de Bambeto qui se sentent exclus et disent être victimes d’injustice et d’insécurité.

Une chose demeure, c’est que des innocents meurent par balles est qu’aucune enquête sérieuse n’a été diligentée par l’autorité compétente pour déterminer les circonstances réelles de ces tueries. Personne n’ a été capable de trouver ni les coupables, ni les commanditaires de ces crimes. Loin de protéger les esprits mal saints qui agressent les paisibles citoyens sur l’Axe, qui ternissent son image, tous les textes de lois de la république autorisent les manifs pacifiques sur l’ensemble du territoire, et les agents des services de maintien d’ordre public ne doivent utiliser que les moyens conventionnels pour contenir les manifestants ( gaz lacrymogènes, matraques, eaux chaudes ).

Comme pour dire que les forces de défense et de sécurité doivent être républicaines au service des citoyens. Il serait tout à fait utopique de croire qu’on pourrait calmer les esprits en construisant des infrastructures et assurer la stabilité tout en négligeant la lutte contre le mal par la racine car, les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. Et pourtant, une simple volonté politique suffit pour changer le fameux  » système  » qui empêche la Guinée d’avancer.

Les Guinéens ont tant souffert et ne cherchent qu’à vivre en paix, en harmonie dans la sécurité et dans le développement.

GrandMinka