Cette lettre inattendue qui dévoile le portrait scandaleux de Elie Kamano

0
200
Rien ne va actuellement au sein du parti politique PGSD de artiste Elie Kamano récemment piqué par le virus de la politique. Manque de transparence,  dictature, espionnage, diffamation, l’autarcie, l’égoïsme, la mauvaise foi sont entre autres des attitudes reprochées à Elie Kamano candidat aux présidentielles du 18 Octobre qui n’a pas été apte de payer sa caution. Ces révélations sont faites par  le Secrétaire Général du du parti,  Fabien Bangoura  qui a déposé sa lettre démission qui est un portrait scandaleux et inattendu du rageaman. Lisez la lettre.

Je viens par la présente, vous informer, officiellement de ma démission du PGSD en toute conscience politique, pour des raisons ci-dessous.

En effet, j’ai adhéré au PGSD le 06 Février 2019 par conviction et militantisme aux valeurs cardinales de la démocratie tant prônée par vous. Vous m’aviez accueilli à bras ouvert à votre domicile qui fait office de Siège National du PGSD, car jusqu’à ce jour, le Parti ne dispose pas de Siège.

Camarade

En une année de militantisme, j’ai fait preuve de dynamisme, d’abnégation et de loyauté envers vous-même et envers le parti. J’avoue sans fausse modestie qu’à mon arrivée, j’étais toujours guidée par la volonté d’agir comme je l’ai fait en tant que Secrétaire Général du PGSD, avec une obligation de résultat et un objectif pour notre pays et nos concitoyens, sans sectarisme, ni volonté de nuisance.

Je me suis donc impliqué corps et âme à servir le parti sans aucun calcul politicien mais parce qu’animé par la conviction.

J’ai donc épousé votre idéologie politique. Ainsi, vous m’aviez accordé l’honneur et le privilège d’assister à plusieurs réunions politiques de haut niveau dont je ne mentionnerai pas ici par obligation de réserve.

J’avais cru en vous jusqu’à ce jour ou nous avions eu des divergences profondes d’opinions. C’est ce qui est d’ailleurs légitime et normal en politique mais force est de constater que cela a profondément irrité vos sensibilités et détérioré nos relations. Connaissant que vous êtes allergique aux contradictions, j’avais réalisé que je venais de toucher au sacré.

A plusieurs reprises, nous avions eu des discussions approfondies sur la gestion et la vision du Parti, mais vous n’avez pas voulu entendre la raison ni changer de politique. Dans la vie comme en politique, tout change mais ce qui ne change pas c’est le mot « changement ».

Nous vivons dans un monde en perpétuel mutations donc refuser de changer c’est nager à contre courant de l’histoire.

Camarade

Vu de l’extérieur, le parti PGSD apparaît comme un grand parti (la plus jeune force politique du pays), mais en réalité c’est une coquille vide et vous-même vous êtes un géant aux pieds d’argile, un tigre en carton. Le parti est gangréné par une mauvaise gestion, ces maux dont il souffre sont :

le leadership, management, problème notoire d’organisation, problème structurel et fonctionnel, inexistence des cartes d’adhésion, manque de vision et de programme politique adaptés aux réalités du pays, manque de siège national. Depuis son acquisition, le PGSD n’a jamais organisé un congrès. La liste n’est pas exhaustive. Toutes les décisions directionnelles du parti sont prises par vous et de manière unilatérale, la parole est confisquée car vous êtes la seule voie autorisée à parler au nom du Parti.

Tous les documents officiels du parti sont gardés jalousement par vous parce que vous estimez que les autres responsables pourraient les utiliser à d’autres fins. Il en est de même pour la suspension des cartes d’adhésion dont vous aviez affirmé qu’elles auraient servies à obtenir l’asile politique sous d’autres cieux. Bref, vous êtes le Jean-Marie Lepen Guinéen, un dictateur, autoritaire, un despote de la démocratie et j’en passe.

Camarade

Votre seul et unique programme politique est « UFDG», les injures et calomnies à l’encontre d’un adversaire ne constituent pas en soi un programme politique. Quel projet de société proposez-vous aux Guinéens ?

Les injures? Vos adversaires ne répondent plus à vos injures parce qu’ils pensent que vous amusez la galerie comme un Tarzan dans un zoo. Vos déclarations sont souvent mensongères et erronées, vous faites du sensationnel et de l’extrapolation en tout genre et en toute circonstance.

Vos attaques personnelles et à répétition proférées à l’encontre de vos adversaires ne sont pas de nature à faire grandir notre jeune démocratie. Pourquoi ne mentionnez-vous pas vos rencontres secrètes avec le Chef de l’Etat? Vos carenses politiques et votre incapacité a gérer un groupe.

Personne n’est dupe. Vos militants croupissent dans la misère tandis que vous roulez carrosse sans état d’âme, ni l’esprit de partage. Vous êtes égoïste et insociable. Vous n’assistez jamais vos militants en cas de malheur. Quelle déception lorsque j’entends toujours les mêmes postures stériles, si éloignées de convictions sincères.

Camarade

Vous gérez le parti comme un service de renseignements. Tout est basé sur le secret et la confidentialité, mêmes les activités primaires du parti telles que : les conférences de presse, communiqués, tournées etc. c’est souvent sur les ondes des radios que nous sommes informés au même titre que les auditeurs.

Vous vous opposez à tout et à rien mêmes à vos propres convictions. Vous parlez de Sankara mais vous agissez en Bongo, Vous êtes catégorique au fait que vos militants participent à la gestion du pays. Servir sa nation ne signifie nullement servir un régime ou un individu. Votre avenir politique est désormais derrière vous, car vous n’avez plus rien à offrir aux Guinéens et particulièrement aux jeunes.

Donc prière laissez les jeunes faire leurs preuves en apportant leur pierre à l’édifice. Ces jeunes militants que vous refusez de promouvoir sont en majorité au chômage, ils tirent le diable par la queue et végètent dans la misère la plus indescriptible.

Vous êtes hostile à la promotion des jeunes qui vous suivent aux prix d’énormes sacrifices.

Camarade

Vous souffrez d’un problème d’ego et de manque de confiance. Vous ne faites confiance à personne. Tout le monde est sujet à suspicion sans raison apparente. Vous affirmez souvent que certains militants du PGSD sont des agents infiltrés de la mouvance en mission pour le compte du pouvoir afin de vous espionner. Bien au contraire, vous utilisez ces militants pour vous recueillir des informations que vous relayez souvent lors de vos conférences de presse.

Camarade

Par respect dû à votre rang et statut, je m’abstiens à faire un certain nombre de révélations. Toutefois, j’ose croire que vous feriez usage de votre droit de réponse. Mais je vous mets au défi de prouver le contraire de mes propos. Mon départ n’est pas de la transhumance politique mais c’est par pure conviction.

Camarade

Veuillez agréer l’expression de ma consideration distinguée.

Ex Secrétaire Générale du PGSD

Fabien Bangoura