Convention nationale du RPG: Alpha Condé brise le rêve de certaines candidatures fantaisistes pour le compte des législatives

203

Entamée depuis hier mardi 18 décembre, la convention nationale du RPG, parti au pouvoir,  se poursuit ce jeudi 19 décembre 2019 à son siège situé à Gbessia, dans la commune de Matoto. Pour cette deuxième journée, le Chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé,  a rencontré les membres du Bureau Politique National (BPN), ceux du Comité Central et les représentants de  tous les organismes du parti.

L’une des particularités de ces rencontres ait été le fait que le locataire de Sékoutoureya ait  brisé le rêve de certains qui aspiraient d’être inscrits sur les listes des candidats du parti au pouvoir pour les élections législatives.

Prenant la parole, le Numéro 1 Guinéen invitera ses partisans à se rappeler pourquoi le RPG a  pu tenir pendant des années dans l’opposition sans jamais tomber.

Pour lui, «  le RPG n’a jamais été aussi fort que lorsque j’étais en prison. Parce que ce n’est pas un parti d’opportunistes, ni un parti d’argent. Ceux qui pensent qu’ils peuvent être candidats parce qu’ils ont distribué de l’argent se trompent. Ils ne seront pas candidats. Ceux qui ont fait du copinage pour se sélectionner entre eux aussi, ne seront pas pris », a laissant entendre le président.

Et de poursuivre, « j’avais dit au Bureau Politique, quand vous allez dans les circonscriptions, demandez qui est populaire. Si c’est un responsable, un militant ou un autre d’un parti allié, il faut le prendre. Ils ont fait le contraire et se sont sélectionnés entre eux. On a vu les résultats. Mais cela se fera pas », a-t- regretté.

Assurant de veiller à la loupe au choix des candidats qui devront figurer sur les listes électorales pour des échéances législatives, il dira : « je sais ce qui s’est  passé dans beaucoup  de préfectures. Ce n’est pas la peine de crier Kérouané. Je sais ce qui s’est passé à Kérouané, Siguiri et dans  beaucoup de préfectures. Tous ces candidats-là seront rejetés », déclare  le Chef du parti présidentiel.

Pour lui, 70% de la population guinéenne a moins de 30 ans et les femmes constituent 52%’’. Et de se demander « comment voulez-vous que le parti vive si on laisse ces deux couches principales et que des cadres opportunistes se choisissent entre eux ? Ça a été fait pendant les locales, parce qu’il n’y a pas eu de convention. Mais là, nous sélectionnerons les responsables qui sont effectivement acceptés par la base et qu’il y ait une promotion de jeunes et de femmes ».

Et de conclure que, « j’ai pris le temps de faire mes enquêtes. Comment peut-on être fils de Kouroussa et être choisi à Kérouané. Il n’y a pas de fils de Kérouané ? La préfecture n’a qu’à aller se présenter dans sa préfecture. Nous allons prendre nos responsabilités, l’entendre que les candidats du RPG Arc-en-ciel seront choisis. Non pas parce qu’ils ont été manipulés et choisis, mais parce qu’ils représentent effectivement la volonté populaire »

Auteur: Sana Sylla