ONSPA : la Directrice Mme Aribot M’mah Savané présente son bilan de 2017

0
74

Ce vendredi 05 janvier 2018 à Conakry, Mme Aribot M’Mah Savané la directrice nationale a animé une conférence de presse dans le local de la dite direction. Il était pour elle de dresser le bilan de l’Office National de Contrôle Sanitaire des produits  de la Pêche et de l’Aquaculture. Au cours de cette conférence, elle a expliqué les activités menées durant l’année précédente et les difficultés rencontrées.

A l’entame de son intervention,  Madame Aribot M’Mah Savané a tout d’abord expliquer le fondement de Cet office national qui a pour mission d’assurer la qualité sanitaire des produits de la mer aux débarcadères et jusqu’au marché.

Mme Aribot

«  En 2017 nous avons suivi l’exécution de la feuille de route, il y a eu la formation des cadres des opérations de la pèches, toujours en 2017 nous avons réalisé un centre de fumage au norme internationale, ce centre va permettre à la Guinée d’exporter des produits. Nous avons également acheté des matériels pour les cadres, notamment des motos, un véhicule de prélèvement » a précisé Mame Aribot M’Mah Savané.

Selon la directrice de l’ONSPA les activités menées l’année précédente sont du aux efforts des cadres du département de la pêche et celui de la direction.  « Au cours de l’année 2017, nous avons pu auditer 80 navires, 26 établissements, 1014 pirogues des pêches 5 entrepôt frigorifique. Et nous avons réalisé  350 analystes frigorifiques, chimiques, biologiques ».

Et de poursuivre : « Tout n’était pas rose. Tout récemment, à travers une enquête réalisée par la gendarmerie des manquements ont été constaté, même pas du l’office, mais vis-à-vis d’autres départements et structures de pèches. Ce sont de défaillances documentaires et structurelles. Mais nous avons pris des disposions pour remédier à cela, car nous ne sommes pas parfait étant des humains », a-t-elle poursuivie.

Pour éviter l’anarchie dans le domaine de la pêche, elle demande aux opérateurs de pêche de se référé à sa direction. « Nous devons mettre un site propice  à la production en place pour éviter l’anarchie dans le secteur de la pêche. Une unité de production dans un conteneur est non admise, que ce la soit claire aux opérateurs de ce secteurs. Nous demandons  aux opérateurs et leurs partenaires de venir pour qu’on les guide sur le terrain », a-t-elle dit.

Pour terminer, Madame Aribot à travers les difficultés rencontrés par sa direction lance un message de soutien pour l’amélioration des activités de la dite direction. « Nous sommes confrontés a beaucoup des difficultés non seulement par rapport à notre local, mais aussi nous avons un problème de déplacement nous n’avons pas des véhicules pour circuler voir comment fonctionnent ces sites. Je lance un message pour nous aidés à remplir ces conditions pour qu’enfin notre direction puisse bien fonctionner », a-t-elle conclu.

Cherif Djiba Sano

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here